| | News

Ces grenouilles pratiquent, comme nos casques audio, la réduction active du bruit

Mâle de l'espèce de grenouille Dryophytes cinereus | Norman Lee

Si vous avez déjà croisé un chœur de grenouilles à la saison des amours, vous le savez: c’est une vraie cacophonie, à côté de laquelle même une soirée dans un bar passerait pour paisible. Pour s’y retrouver dans le bruit ambiant, une espèce de batracien bénéficierait même, selon des chercheurs américains, d’un système de réduction active des bruits ambiants, comme dans les casques audio du même nom. Le tout résulte d’un ingénieux couplage entre poumons et tympans, qui permet de réduire le volume des sons les moins pertinents.

Pourquoi c’est intéressant. C’est la première fois qu’une stratégie de réduction active du bruit est aussi clairement décryptée chez une espèce. Elle illustre la complexité des communications acoustiques dans ces espèces. Car les signaux sonores sont essentiels: reproduction, identification des prédateurs… C’est un champ de recherche à explorer, en priorité chez des espèces dont les populations s’effondrent du fait de la destruction de leur habitat, comme les amphibiens.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!