| | Radar

Avec Libra, Facebook se lance dans les crypto-monnaies

Creative Commons

Transférer de l’argent via Whatsapp, ou encore réaliser des transactions sur des services tels qu’Uber, Spotify, eBay, Booking… Grâce à une crypto-monnaie. Et ceci avec l’aval de Paypal, Visa, Mastercard et Stripe: c’est la promesse de Libra, crypto-monnaie qui sera lancée début 2020 par Facebook, qui vient de dévoiler le projet dans un livre blanc (EN).

Pourquoi c’est important. Facebook n’est qu’un membre de la Libra Association, qui regroupe tous ces ténors du numérique, qui se sont associés pour le projet. Basée à Genève, l’association se présente comme à but non lucratif. Nos confrères de TechCrunch (EN) tracent les contours de ce qui pourrait devenir un monopole du paiement en ligne, au vu du poids des acteurs qui défendent Libra.

Un progrès face au Bitcoin?

  • Le Bitcoin est réputé pour sa lenteur, inhérente à son algorithme décentralisé permettant de valider les transactions: à peine 7 transactions par seconde.

  • Libra promet jusqu’à 1000 transactions par seconde. La différence? Des serveurs privés, gérés par les sociétés membres de la Libra Association, orchestreront leur validation.Cela changera peut-être à terme.

Combien cela va-t-il coûter? Ce sera presque gratuit, annonce la Libra Association, qui prévoit uniquement de prélever des frais couvrant les coûts d’infrastructure des serveurs.

link

Lire l'article publié sur TechCrunch (EN)

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.