Le pergélisol arctique émet désormais plus de carbone qu'il n'en absorbe

Image d'illustration | Karen Frey / Keystone

C’était une crainte de longue date des climatologues, c’est maintenant chose faite: le pergélisol arctique, cette couche de sol gelée la majorité du temps, émet plus de carbone dans l’atmosphère qu’elle n’en absorbe selon une étude publiée dans Nature Climate Change et repérée par Science.

Pourquoi c’est important. Entre 2003 et 2017, le pergélisol arctique aurait absorbé en moyenne environ un milliard de tonnes de carbone par an. Dans le même temps, sa fonte en aurait provoqué l’émission de plus de 1,6 milliard de tonnes de CO2 par an. Le bilan correspond donc à plus de 600 millions de tonnes par an relâchées dans l’atmosphère, venant alimenter le cercle vicieux du réchauffement climatique.

link

Lire l'article dans Science