| | News

Après l'échec de la loi sur le CO2, la gauche vise la place financière

Des militants écologistes protestent contre les investissements nocifs pour le climat devant la banque Crédit Suisse à Genève, septembre 2019 | Martial Trezzini/ Keystone

Les cendres de la loi sur le CO2 sont encore chaudes, mais la réaction politique à gauche se prépare. Le Parti socialiste a rappelé préparer depuis six mois une initiative qui viserait directement la place financière suisse, l’enjoignant à devenir plus propre. Cette initiative pourrait s’appuyer sur une coalition de partis — dont les Verts — et différentes ONGs. Quant à savoir quand ce texte sera proposé au peuple et ce qu’il contiendra exactement, c’est une autre histoire.

Pourquoi on en parle. La place financière suisse gère un quart des investissements mondiaux. Elle reste cependant fortement marquée par les énergies fossiles, que ce soit à travers des investissements directs ou indirects. De fait, elle est l’une des cibles privilégiées des activistes climatiques qui dénoncent ces investissements.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.