Reservé aux abonnés

Antarctique: une expédition part sur les traces de l’épave de Shackleton

Le brise-glace SA Agulhas II est parti en quête de l'épave de l'Endurance le samedi 5 février 2021. |The Falklands Maritime Heritage Trust

Retrouver l’une des épaves les plus inaccessibles au monde plus d’un siècle après son naufrage, et à plus de 3000 mètres sous la banquise antarctique? C’est la mission sur laquelle s’est embarquée une équipe de glaciologues, archéologues marins, ingénieurs et techniciens, qui ont quitté le Cap, en Afrique du Sud, ce samedi 5 mars à 10 heures, à bord du brise-glace scientifique SA Agulhas II. Cette expédition historique, sur les traces de l’Endurance d’Ernest Shackleton, contribuera également à cerner les effets du changement climatique dans une des zones les plus reculées du monde.

Une odyssée historique. En décembre 1914, l’expédition Endurance de Shackleton quittait la Géorgie du Sud en direction de l’Antarctique, avec en ligne de mire la première traversée terrestre du continent blanc en passant par le pôle sud. Mais le rêve tourne au cauchemar quand le navire est pris au piège par les glaces de la mer de Weddell, qui les emportent à la dérive… Paralysé durant neuf mois, l’équipage est contraint d’abandonner l’Endurance, broyé par la banquise, qui sombre dans les fonds marins. S'ensuit une odyssée homérique de plusieurs milliers de kilomètres, à pied et en canots de sauvetage, à travers les étendues inhospitalières de l’Antarctique. Le 30 août 1916, soit 22 mois après leur départ, les 28 naufragés regagneront sains et saufs l’île de la Géorgie du Sud. Un exploit devenu légende dans l’âge d’or de l’exploration polaire.

Shackletons-Voyage-Encyclopedia-Britanica-Inc-2048x1500.jpeg
L'odyssée de l'Endurance (1914-1916). Carte: Encyclopaedia Britannica, sur le site web d'Endurance 22

Avant que l’Endurance ne coule en 1915, le capitaine Franck Worsley nota les coordonnées de l’emplacement du navire, qui ne sera plus jamais retrouvé. C’est vers cette localisation que se dirige actuellement — cent ans après la mort d’Ernest Shackleton (1845-1922) — l’expédition «Endurance22», avec à son bord des chercheurs internationaux, dont des Suisses.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous