Amazon rejoint IBM et Google dans la course commerciale à l'informatique quantique

EVERETT KENNEDY BROWN/EPA/Keystone

Après IBM et Google, c’est au tour du géant Amazon de s’intéresser à l’informatique quantique. La firme AWS (Amazon web service) a annoncé lundi qu’elle donnera accès, via le cloud, aux infrastructures d’informatique quantique de trois start-up partenaires: D-Wave, IonQ, et Rigetti. Une annonce que décortique Wired.

Pourquoi c’est étonnant. Malgré les récents progrès réalisés par cette technologie, personne n’en a (encore) tiré des cas d’usages concrets. Les clients devront donc expérimenter. Mais d’un point de vue concurrentiel, l’annonce d’Amazon se défend: le géant numérique cherche à reste aux coudes à coudes avec IBM, qui propose déjà ce type de service depuis 2016. Or, comme la firme de Jeff Bezos ne travaille pas sur l’informatique par elle-même, elle n’a eu d’autre choix que de s’allier aux meilleures start-up du secteur. Elle créera au passage un centre de recherche au California Technology Institute, afin de travailler avec le monde académique.

link

Lire l'article publié par Wired