Reservé aux abonnés

Abeilles des villes et abeilles des champs dansent différemment

Image d'illustration | Damien TUPINIER/unsplash

Dis-moi comment tu danses, je te dirais où tu manges. C’est pourquoi des biologistes ont voulu déchiffrer les danses des abeilles en fonction de leur lieu de collecte de pollen. Ils ont ainsi pu observer qu’il est plus facile pour les abeilles de se nourrir en milieu urbain plutôt qu’en zone agricole. Une découverte publiée dans Journal of Applied Ecology, et pas aussi contre-intuitive qu’il y paraît.

Pourquoi c’est intéressant. Alors que leur nombre décline à vue d’œil dans les campagnes, les abeilles semblent parfois trouver refuge dans les villes où elles sont moins touchées par les pesticides. En cause, le manque de fleurs sauvages dans les zones rurales soumises à de l’agriculture intensive… mais que l’on retrouve plus volontiers dans les espaces verts des villes.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous