| | radar

Virulence du Covid-19 chez les hommes: l’enseignement des hormones masculines

Image d'illustration. | Keystone / AP / Silvia Izquierdo

Pourquoi la virulence de Covid-19 est-elle plus forte chez les hommes que chez les femmes? La clé se trouverait dans les hormones masculines (ou androgènes) comme la testostérone, selon une série d’études dont le magazine Science a fait la revue.

Ce que cela pourrait changer. Si le rôle des androgènes se confirme, cela permettrait d’expliquer cette disproportion en défaveur des hommes mais aussi de déboucher sur un traitement préventif contre le Covid-19. En avril, des données espagnoles indiquaient que les hommes atteints de calvitie précoce seraient surreprésentés dans les hospitalisations pour Covid-19. En Italie, deux études portant sur des patients traités pour un cancer de la prostate montraient au contraire une sous-représentation parmi les malades de Covid-19. Le point commun: les fameux androgènes, en concentration élevée chez les premiers et faible chez les seconds, ces derniers recevant un traitement les supprimant. Une piste explorée par plusieurs équipes de recherche en Europe et aux Etats-Unis qui poursuivent des essais cliniques et en laboratoire à l’aide d’inhibiteurs d’androgènes, vers un potentiel traitement à Covid-19.

link

Lire l'article dans Science

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi