| | News

VIDÉO - Doit-on craindre la sur-réaction face au coronavirus?

Chaque jour de cette semaine, Antoine Flahault, épidémiologiste genevois, répond à une question de Heidi.news. Aujourd'hui: sommes-nous en train de sur-réagir à propos du coronavirus? Dans les médias? Sur les réseaux sociaux? A propos des mesures politiques mises en place?

La Suisse vient d’annoncer plusieurs mesures pour faire face à la pandémie de coronavirus. Les écoles du pays vont fermer, des contrôles aux frontières introduits, l’entrée sur le territoire national restreint et le manifestations publiques et privées limitées à cent personnes. Ces mesures sont-elles disproportionnées? Antoine Flahault, professeur à l’Université de Genève et épidémiologiste, fait le point sur la potentielle sur-réaction face à l’épidémie de coronavirus actuelle, et sur les mesures dont dispose le pays.

Pourquoi il fallait agir. «Ce sont des mesures efficaces, donc il est important de les utiliser.» Antoine Flahault estime que les mesures disponibles pour circonscrire le virus sont assez faibles: «On a ces mesures de distance sociale, la fermeture des écoles et des universités, les limites de rassemblement et éventuellement les cordons sanitaires». Sur ce dernier point, le seul de la liste pas encore mis en place en Suisse, il estime que cette mesure est «difficile à supporter, on isole toute une partie de la population».

L’épidémiologiste comprend les différentes réactions et la battage médiatique face à un virus dont «la mortalité est assez proche de celle de la grippe espagnole» de 1918. Antoine Flahault rappelle toutefois:

«Aujourd’hui, nous ne sommes pas en 1918. Les systèmes de santé sont bien meilleurs, on peut bien mieux réagir. Mais il est important de se préparer, et je comprends que les systèmes de santé soient préoccupés face à l’arrivée d’une vague qui les met sous tension».

link

Nous avons décidé de mettre ce contenu à disposition gratuitement tant ces questions pratiques sont importantes pour bien réagir face à l'épidémie en cours

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi