| | Vidéo

VIDÉO - «Non, le virus n'est pas moins virulent que cet été»

Ce mercredi 14 octobre, l’OFSP a annoncé 2823 nouveaux tests positifs au coronavirus. C’est près de deux fois plus que la veille. Pourtant, les courbes des hospitalisations et des décès ne suivent pour l’heure pas les mêmes tendances. Comment expliquer ce décalage? La réponse d’Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’institut de santé globale de l’université de Genève.

Pourquoi c’est plus compliqué. Le virus est-il devenu moins virulent, comme l’affirment certains? Non, selon l’épidémiologiste genevois qui analyse pour Heidi.news la situation suisse: «On a vu une situation un peu paradoxale pendant toute la période de la fin de cet été en Europe de l'ouest, pas simplement en Suisse.» Dans tous ces pays, «il n'y a pas eu d'augmentation totalement parallèle de la mortalité, des formes très sévères et des hospitalisations en soins intensifs.»

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi