| | vidéo

VIDÉO - Le sable sur les plages peut-il m’infecter?

Cet été, le coronavirus part en vacances avec nous. Sur la plage, à la montagne, au camping, à l'heure de l'apéro... Il va tenter de s'incruster dans nos valises et nos muqueuses. Heidi.news démêle le vrai du faux des questions que l'on se pose sur les vacances et le coronavirus en 25 questions.

Lors d’une première étape de déconfinement, un village espagnol avait entreprit de désinfecter ses plages à coup d’eau de Javel, tuant toute vie au sol sur deux kilomètres. Une lectrice de Heidi.news s’était également posée la question: Pourquoi la Suisse ne désinfecte-t-elle pas les rues pour lutter contre le coronavirus? Antoine Flahault, épidémiologiste genevois, fait le point dans la vidéo ci-dessus sur la transmission du coronavirus Sars-CoV-2.

Ce que l’on sait. «Ce n’est pas un virus environnemental», explique Antoine Flahault. Par là, il faut comprendre que Sars-CoV-2 n’est pas très résistant dans l’environnement contrairement à d’autres virus: «Le virus de la poliomyélite ou d’autres virus gastro-intestinaux comme le norovirus très résistants dans l’environnement extérieur». Ce n’est pas le cas de ce coronavirus, très hydrophobe: «On ne le retrouvera pas vivant dans l’eau».

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi