Réservé aux abonnés

Viagra et ivermectine: en 2021, les douaniers ont eu fort à faire

Image d'illustration. Un employé de la douane postale de Zurich présente un colis contenant de fausses pilules de tadalafil (principe actif du Cialis), en avril 2009. | Keystone / Alessandro Della Bella

En 2021, les douaniers et Swissmedic ont mis la main sur quelque 9400 importations illégales de médicaments, soit près de 40% de plus que l’année précédente. Comme chaque année, les stimulants de la fonction érectile représentent le gros du trafic. Mais la pandémie a diversifié le profil des produits saisis, note Swissmedic dans son rapport publié le 21 février 2022.

Pourquoi on en parle. Commander des médicaments soumis à ordonnance en ligne, auprès de sources inconnues et en l’absence de prescription, revient à «mettre sa santé en danger», alerte Swissmedic. Dans la moitié des cas, la composition du médicament saisi n’est pas conforme à celle annoncée. Fabriqués en Asie, les produits transitent de plus en plus par la Pologne.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter