| | News

Vers la fin du masque en extérieur et la réouverture des discothèques

Image d'illustration. | Keystone / Gaëtan Bally

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Les propositions sont réjouissantes: fin du port du masque à l’extérieur, au travail et au secondaire II, ouverture des discothèques aux personnes possédant un certificat Covid, augmentation du nombre de personnes aux tables des restaurants et encore hausse des capacités d’accueil dans les magasins. Ces assouplissements présentés par le Conseil fédéral ce vendredi 11 juin devraient entrer en vigueur dès le 28 juin, une fois le processus de consultation passé.

Pourquoi on en parle. La situation épidémiologique est plus que positive en Suisse. Largement de quoi faire des pas supplémentaires vers un retour à la normale, même s’il faudra toujours porter le masque en intérieur et respecter les gestes barrières. L’entrée en Suisse devrait également être facilitée dès le 28 juin.

Les détails. C’est un conseiller fédéral en charge de la santé détendu et confiant qui a énuméré les assouplissements prévus, possibles grâce à la bonne situation épidémiologique. Alain Berset:

«En un mois, les nouvelles infections ont diminué de moitié. Cette bonne évolution, nous la devons à la prudence dont fait preuve la population et à la campagne de vaccination qui avance bien. Nous avons donc de bonnes cartes en main pour proposer de nouveaux assouplissements. La décision finale sera prise le 23 juin, pour une entrée en vigueur le 28 juin.»

  • Masques. Fin de l’obligation de porter le masque en extérieur. Cela concerne les gares, les arrêts de bus, les ponts de bateaux, les télésièges et les terrasses des restaurants. Cette obligation devrait également tomber dans le degré secondaire II (gymnases, écoles de commerce, etc.). Au travail aussi, cette obligation tombera, sauf dans les restaurants et le commerce de détail notamment. D’une manière générale, le port du masque au travail restera obligatoire s’il n’est pas possible de respecter les distances.

  • Magasins. Dans ce secteur, il est prévu de revoir à la hausse les capacités d’accueil. Cela vaut aussi pour les piscines intérieures et il est prévu de rouvrir les parcs aquatiques.

  • Restaurants. Il sera possible d’être 6 à table à l’intérieur. Il n’y aura plus de limites par table à l’extérieur. Le port du masque reste obligatoire à l’intérieur lorsqu’on se déplace et la collecte des coordonnées des clients doit continuer pour garantir le traçage des contacts.

  • Discothèques. Elles pourront rouvrir, mais seulement aux clients dotés du certificat Covid. 250 personnes maximum pourront accéder aux boîtes de nuit et salles de danse.

  • Sport et culture amateurs. La limite des groupes (50 personnes en extérieur et 4 à l’intérieur) devrait tomber. Le port du masque à l’intérieur demeure obligatoire. Lorsque ce n’est pas possible (pratique d’un instrument à vent), un espace de 10 m2 par personne doit être maintenu. Les chœurs pourront reprendre ces concerts en intérieur.

Les grandes manifestations. Pour les grands événements, un différenciation devrait être introduite entre ceux avec certificat Covid et ceux sans. Comme les deux types de manifestations seront possibles, il est important pour le Conseil fédéral de simplifier les règles, comme on peut le voir ci-dessous:

Öffnungsschritt V -Übersicht Veranstaltungen_FR.jpg

L’entrée en Suisse pour les étrangers. Dès le 28 juin, l’entrée en Suisse devrait être facilité. Cet assouplissement concerne en premier lieu les ressortissants de l’espace Schengen. L’obligation de quarantaine devrait ainsi tomber pour les Européens.

L’interdiction d’entrée en Suisse pour les ressortissants de pays tiers devrait également être levée, mais seulement pour les personnes vaccinées.

Chômage partiel. Les assouplissements prévus vont avoir un effet sur les aides. Ainsi, les indemnités prévues en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) seront adaptées. Guy Parmelin, président de la Confédération:

«Le Conseil fédéral propose de continuer à soutenir les personnes touchées par des restrictions d’activité avec des mesures ciblées, en prolongeant jusqu’à la fin du mois de septembre 2021 le droit extraordinaire à l’indemnité en cas de RHT accordé aux apprentis, aux personnes exerçant un emploi de durée limitée et aux travailleurs sur appel ayant un contrat de travail à durée indéterminée.»

Un délai d’attente minimal d’un jour s’appliquera à nouveau pour la perception des indemnités en cas de RHT à partir du 1er juillet 2021. «Cela correspond à un retour progressif à la normale», a souligné Guy Parmelin.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi