| | news

A Genève, des milliers d'invisibles ont reçu des colis alimentaires

Ville de Genève / Pierre Albouy

Il y avait match ce samedi, à la patinoire des Vernets. Un match d’un genre nouveau à Genève, auquel les Conseillers d’Etat n’assistent pas, les loges étant fermées, et où la bannière des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et celle de Médecins sans frontières (MSF) ont été substituées aux drapeaux jaunes et grenat du club local. Dans cette rencontre, la performance ne se mesure pas en statistiques, mais en indices de survie et de débrouillardise. Ici, pas de but, ni de passe décisive, le seul étalon du succès résidant dans la capacité à garnir sa table jusqu’à la fin du mois.

Pourquoi c’est stupéfiant. Plusieurs milliers de personnes ont patienté durant des heures pour recevoir des colis alimentaires et des produits d’hygiène. Ils se sont vus proposer des tests de dépistage Covid-19 et des conseils en matière sociale et sanitaire. Pour cette cinquième distribution en un mois, le hall central de la patinoire a été entièrement dédié à la gestion de ce flux, suivant une opération logistique que l’on aurait cru impensable dans ce canton, il y a peu encore.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi