| | Radar

Une initiative au Conseil national vise à museler la task force scientifique

Martin Ackermann, président de la task force, en conférence de presse le 24 novembre 2020 à Berne. | Kesytone / Peter Klaunzer

Gênante, la task force scientifique? La commission de l’économie du Conseil national (CER-N) s’est accordée vendredi 26 février sur une révision urgente de la loi Covid-19. Dans ce texte, qui vise avant tout à rouvrir les restaurants le 22 mars, les conseillers nationaux de droite et du centre s’emploient à nettoyer les plates-bandes de Berne. Un article, voté à une courte majorité, vise ainsi à réserver au Conseil fédéral et au Parlement la communication des mesures fédérales contre la pandémie, à l’exclusion de tout autre acteur. C’est avant tout la task force scientifique qui est dans le viseur, indique la Tages Anzeiger, qui rapporte les propos du vice-président de la CER-N Leo Müller (PDC). Le projet de loi de la CER-N doit encore être débattu cette semaine en session plénière au Parlement. Les réactions à gauche de l’échiquier politique ne se sont pas fait attendre, et les Verts ont lancé un appel pour la liberté de la science et d’expression.

Pourquoi c’est important. Intégrée au dispositif de communication de la Confédération, la task force pèse dans le sens d’une gestion prudente de la pandémie, tout en refusant d’opposer frontalement le sanitaire et l’économique. Vendredi 26 février, lors du point presse sanitaire de la Confédération, son président Martin Ackermann a par exemple appelé les autorités à attendre deux semaines entre chaque train de mesures d’assouplissement. Ces dernières semaines, le biologiste zurichois et ses collègues n’ont eu de cesse d’alerter sur le risque de résurgence dû aux nouveaux variants et de mettre en garde contre une réouverture trop rapide. Si la résurgence redoutée ne s’est pas produite, les données des tout derniers jours montrent bien une épidémie sur le point de repartir à la hausse.

link

A lire dans le Tages Anzeiger (DE)

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi