| | news

Genève veut suivre l'exposition des travailleurs au coronavirus

Les anticorps neutralisants sont dosés dans le sang des participants. | Keystone / Helmut Fohringer

Genève s’apprête à suivre la progression du coronavirus chez les travailleurs, avec Serocov-Work+. Comme son homologue vaudoise, cette étude permettra de mesurer le taux d’exposition des professionnels mobilisés durant la pandémie, tel que le personnel de vente, grâce au dosage d’anticorps anti-coronavirus. Prévue pour inclure 15’000 participants, Serocov-Work+ est le fruit d’un partenariat public-privé impliquant les HUG, Hirslanden Clinique la Colline et Clinique des Grangettes, l’Hôpital de La Tour, l’EPFL, et la Chambre de commerce (CCIG).

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi