| | radar

Une église australienne condamnée pour avoir conseillé de la javel contre le coronavirus

L'eau de Javel en rupture de stock en Californie. Photo: (AP Photo/Reed Saxon)

Les fake news peuvent avoir des conséquences très graves. Comme le relate RFI, c’est une amende de 150’000 dollars australiens (95’000 francs) que devra payer l’organisation australienne MMS Australial pour avoir proposé un remède miracle contre le coronavirus à base d'eau de javel. Ce groupe religieux est une filiale de l’Église Genesis II de la santé et de la guérison, déjà sanctionnée aux Etats-Unis pour les mêmes raison.

Pourquoi ce n’est pas si étonnant. Lors d’une allocution très critiquée, Donald Trump avait suggéré le 23 avril de procéder à des injections de désinfectant pour vaincre le coronavirus, sur une inspiration promptement démentie par ses conseillers. Mais la parole d’un président porte, et il semble que plusieurs Américains aient entrepris de tester cette méthode…

link

A écouter sur RFI

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi