| | Radar

Un retour inédit sur la situation des EMS en Suisse pendant la crise

Vue de l'EMS des Planchettes, à Porrentruy. | Heidi.news, DR

La cellule enquête de Tamedia a adressé un sondage aux quelque 1400 EMS de Suisse. Sur le tiers ayant répondu, outre-Sarine pour la plupart, le constat est celui d’un certain abandon, comme le relève 24 Heures. Une petite moitié (42%) des établissements estiment avoir été peu (27%) ou pas (15%) soutenus pendant la première vague, et un gros tiers (35%) dresse le même constat pour la deuxième vague. Autre remontée intéressante: si les pénuries de matériel ont marqué la première vague (manque de masques, de surblouses et de solution hydro-alcoolique), le manque de personnel était beaucoup plus saillant lors de la deuxième vague (évoqué par 43% des EMS répondants). L’effet combiné de l’épuisement, des infections et la souffrance des résidents ont prélevé un lourd tribut chez les personnels encadrants.

Pourquoi c’est intéressant. Il est très rare qu’un média ait les moyens de lancer une enquête à une telle échelle. Cette démarche inédite permet d’avoir un aperçu des problèmes auxquels ont été confrontés les EMS en Suisse, en première ligne face au virus, mais aussi de l’ampleur des difficultés rencontrées sur le terrain. Une grande majorité (63%) des établissements indiquent par exemple que le confinement décidé notamment pendant la première vague, avec l’interdiction d’entrer en contact avec les proches, a eu des conséquences psychologiques négatives «plutôt fortes» (38%) ou «fortes» (25%) sur leurs résidents. Les effets indirects des mesures sanitaires sont difficiles à mesurer et objectiver, d’où l’intérêt de pouvoir dresser un constat exhaustif à l’échelle du pays.

link

A lire dans 24 Heures

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi