| | News

Un QR code de santé pour créer une «bulle touristique» entre Hong Kong, Macao et la Chine

Une employé de l'aéroport international de Hong Kong désinfecte une borne. EPA/HONG KONG INTERNATIONAL AIRPORT

Hong Kong songe à adopter un certificat de santé électronique commun avec Macao, l’autre région administrative spéciale de Chine, et la province du Guangdong en Chine continentale. Grâce à cet indicateur de risques, l’idée est de créer une «bulle touristique» pour fluidifier les déplacements et alléger les restrictions d’entrée. L’objectif est de relancer les déplacements dans cette zone qui compte quelques 69 millions d’habitants et représentait avant la pandémie 12,5% du PIB total de la Chine.

Pourquoi ça compte. L’aéroport de Hong Kong a enregistré 4100 passagers en avril contre plus de 5 millions pour la même période en 2019. Le tourisme est une industrie vitale pour Macao et ses casinos, et un secteur phare pour les hôtels et restaurants du centre financier hongkongais. Un tel système est déjà appliqué en Chine mais aussi entre la Lettonie, Lituanie et l’Estonie. Il est à l’étude entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Mais il n’est pas sans poser des questions juridiques ni exempt du risques de fraudes.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi