| | radar

Un essai clinique sauvage sur Alzheimer et Parkinson interdit en France

L’ANSM a découvert l'essai illégal grâce à un contrôle mené au début du mois dans le laboratoire où les prises de sang étaient analysées. | Keystone / Christian Beutler

L’Agence française du médicament (ANSM), a annoncé jeudi 19 septembre, dans un communiqué avoir arrêté une essai clinique illégal d’un traitement sur au moins 350 patients atteints de la maladie d’Alzheimer et de Parkinson. Cette étude qualifiée de sauvage était menée par le Fonds Josefa, dont le vice-président, le Professeur Henri Joyeux, est contesté à cause de ses positions anti vaccination.

Pourquoi cela inquiète. Les essais cliniques de nouvelles molécules thérapeutiques sont très encadrés par les autorités sanitaires qui veulent en particulier s’assurer de leur non toxicité avant d’autoriser des essais chez l’homme. Or, comme l’évoque un article de The Independant, même ces précautions ne sont pas toujours suffisantes. S’ils restent rarissimes, des essais cliniques «sauvages» participent aussi à une contestation plus générale de la science officielle aux limites du complotisme.

link

Lire l'article du Monde

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi