Réservé aux abonnés

Une startup suisse développe un test ultra-rapide pour analyser la réaction immunitaire aux tumeurs

Le LabSat de Lunaphore détecte 8 biomarqueurs des cancers et son successeur jusqu'à 40, avec un système d'imagerie intégrée.

Spin-off de l’EPFL fondé en 2014, Lunaphore a mis au point un prototype d’appareil d’analyse tissulaire capable de détecter des marqueurs biologiques du cancer de l’ordre de 10 fois plus vite que les technologies actuelles. Dans un article publié dans la revue Microsystems and Nanoengineering, l’entreprise décrit ce nouveau prototype d’appareil pour l’analyse des cancers mais aussi du micro-environnement de la tumeur, où se trouvent les cibles des nouvelles immunothérapies.

Pourquoi c’est important. La technique la plus couramment utilisée pour spécifier un cancer est l’immunohistochimie. Elle colore la présence de biomarqueurs spécifiques dans un échantillon pour les rendre visibles au microscope. Lunaphore a lancé en juin dernier un premier produit basé sur la microfluidique qui fait passer le temps de ce diagnostic de quelques heures à quelques minutes pour 8 biomarqueurs.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter