| | News

Un coupable se dessine dans la crise américaine du vapotage

Homme en train de capoter. | Keystone / AP Tony Dejak

La crise de l’e-cigarette pourrait avoir trouvé son responsable: l’acétate de vitamine E. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont analysé les sécrétions des bronches de 29 patients, tous victimes de lésions pulmonaires associées à l’emploi de produits du vapotage. Selon leur rapport, la totalité des prélèvements présentait des traces d’acétate de vitamine E. Cette substance est connue pour être utilisée comme produit additif dans les liquides de vapotage contenant du THC – la principale substance active du cannabis. Mais les CDC restent prudents: d’autres composés pourraient être impliqués et des études plus poussées sont nécessaires, affirme-t-il.

Pourquoi c’est important. Tous les patients testés par les CDC présentaient des traces d’acétate de vitamine E dans leurs sécrétions bronchiques. Après plusieurs semaines de crise, cette enquête est la première qui fournisse des éléments solides contre un coupable potentiel.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi