| | News

Un congé paternité de deux semaines en vigueur dès janvier 2021?

Un jeune papa avec son fils de deux jours dans les couloirs de la maternité de l'hôpital San Giovanni à Bellinzona. | Keystone / Ti-Press / Alessandro Crinari

Par la voix de son ministre de l’intérieur, Alain Berset, le Conseil fédéral a défendu ce lundi 10 août le projet d’introduction d’un congé paternité de deux semaines. Le Conseil fédéral et le Parlement estiment que n’accorder aux jeunes papas qu’un jour ou deux de congé dans le cadre des jours de congé usuel (au même titre qu’un déménagement ou un mariage) est «anachronique». Conférer un même droit minimal de deux semaines à tous les pères serait financièrement supportable.

Pourquoi c’est d’actualité. La Suisse est le seul pays d’Europe dont les jeunes papas ne bénéficient ni d’un congé paternité ni d’un congé parental. Après plus de 25 échecs au Parlement, ce dernier a finalement décidé d’opposer un contre-projet indirect à l’initiative populaire «pour un congé de paternité raisonnable - en faveur de toute la famille» contre lequel un référendum a été lancé. Si le peuple suisse l’accepte lors de la votation du 27 septembre prochain, un congé paternité minimal de deux semaines devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2021.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi