Une nouvelle approche pour faire parler les bases de données médicales

L'application fournit un traitement provisoire. | Babylon Health

Babylon Health, fournisseur britannique de soins de santé numériques, a mis au point une nouvelle technique pour exploiter de vastes bases de données médicales et y découvrir de nouveaux liens de causalité. Contrairement aux technologies actuelles, fondées sur du machine learning, leur démarche s’inspire d’un algorithme employé dans la cryptographie quantique.

Comment ça marche. L’algorithme original sert à vérifier que des données ne sont pas espionnées. L’idée centrale de Babylon Helath consiste à modéliser les données médicales comme une conversation, et les éventuels facteurs en jeu comme des sources d’influences. Et d’ainsi détecter une éventuelle relation causale. D’après leurs travaux préliminaires, publiés dans ArXiv, cette approche donne de bons résultats.

link

A lire dans la MIT Technology Review (EN)