| | Idées

Triage des patients aux soins intensifs: l’impossible défi éthique

Johan Rochel Nelson Garrote

Alors que la situation se tend dans les unités de soins intensifs et que les hôpitaux romands s’organisent face au risque de saturation lié à la recrudescence des cas de Covid-19, la question du triage des patients revient au cœur des discussions. Comment prioriser les ressources et faire des choix lorsque les lits en soins intensifs et les respirateurs viennent à manquer? Johan Rochel et Nelson Garrote, éthiciens au Laboratoire d’éthique de l’innovation ethix, démêlent la question pour Heidi.News en se référant aux résultats d’un sondage mené par l’institut au printemps dernier.

On croyait le dossier oublié, comme emporté par la première vague de Covid-19. Mais la question du triage des patients aux soins intensifs revient avec une force décuplée sur le devant de la scène. La NZZ am Sonntag rapportait le 1er novembre que le triage a débuté en Valais. Les responsables ont refusé la prise en charge d’un patient âgé pour maintenir des capacités d’accueil pour des cas ayant de meilleures perspectives de guérison. Les responsables interviewés parlent de «dilemme éthique». Un mot qui ne permet pas d’exprimer la violence de cette situation; peut-être devrait-on plus justement parler de «cauchemar éthique».

En mars 2020, l’Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM) et la Société suisse de médecine intensive (SSMI) ont publié des directives pour le triage des patient-es en cas de pénurie de ressources. Lors d’une surcharge totale des capacités, les responsables de soins intensifs devraient appliquer le critère du «pronostic à court terme». Il s’agit d’établir quels sont les patient-es dont le pronostic à court terme de survie dépend d’une prise en charge aux soins intensifs: prioriser donc les patients qui profitent le plus des soins intensifs. Cette approche a été notamment critiquée sous l’angle de l’importance accordée au critère d’âge.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi