| | news

Transmission du coronavirus: le cas du restaurant chinois climatisé

Un restaurant à Guangzhou, capitale de la province du Guangdong (image d'illustration) | FlickR / llee_wu

Une lettre de recherche publiée dans Emerging Infectious Diseases permet de donner une idée très concrète du type de transmission en jeu dans la propagation de Covid-19. Il s’agit d’une étude de la façon dont un patient en provenance de Wuhan a contaminé sa propre famille et deux autres familles dans un restaurant de Guangzhou, au sud de la Chine. Celui-ci était spacieux mais les fenêtres étaient fermées et l’air conditionné a facilité le transport des gouttelettes contaminées.

Pourquoi on vous en parle. A l’heure où se profile un déconfinement progressif et une réouverture partielle des commerces, la connaissance des voies de transmission et des facteurs pouvant faciliter la contamination de tierces personnes est précieuse. Cette étude témoigne du fait que la séparation de 1 ou 2 mètres préconisée pour se protéger des gouttelettes contaminées peut s’avérer largement insuffisante dans un lieu confiné parcouru par un flux d’air.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi