| | news

Les Suisses manquent encore de discipline quand s'impose la quarantaine

Oliver Schaerli, responsable marché du travail et assurance chômage au SECO, Michael Schöll, vice-directeur du département fédéral de la justice, Linda Nartey, médecin cantonale bernoise, et Stefan Kuster, Responsable de la division maladies transmissibles de l’OFSP, de gauche à droite, lors du point de presse coronavirus du jeudi 9 juillet 2020 à Berne. ¦ Keystone, Peter Schneider

Quarantaines, contact tracing, liste des pays à risque, obligation de porter des masques dans les transports publics… De nombreuses mesures ont été mises en place pour endiguer la reprise de l’épidémie du coronavirus post semi-confinement. À Berne, plusieurs experts de la Confédération et des cantons ont fait le point sur l’évolution de la situation lors d’un point de presse ce jeudi 9 juillet.

Pourquoi c’est important. Pour éviter une reprise de l’épidémie et l’établissement de mesures plus drastiques, il est important d’analyser l’évolution et la provenance des nouveaux cas de Covid-19. Un quart de ces derniers sont importés de l’étranger et près de 3000 personnes sont actuellement placées en quarantaine. Les quarantaines ne sont pas toujours respectées, ce qui complique le travail des cantons.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi