| | news

Tourisme en Europe: une carte interactive pour savoir où et comment voyager cet été

Parmi les possibilités: où peut-on voyager en train en Europe? | ReOpen Europa

La Suisse a rouvert ses frontières lundi 15 juin avec ses voisins européens, mais la situation est loin d’être normalisée. Les personnes qui se rendent à l’étranger doivent respecter les règles d’hygiène en vigueur dans le pays de destination et les situations sanitaires, différentes dans chaque pays, rendent l'exercice parfois compliqué pour les touristes.

Pourquoi on en parle. Pour s'y retrouver, la Commission européenne vient de mettre en ligne un site internet disponible en 24 langues. Il centralise toutes les informations en temps réel sur les frontières et sur les moyens de transport et services touristiques disponibles dans les Etats membres. Il est possible de voir en un coup d’œil les restrictions sanitaires qu’imposent les pays de l’UE, les services ouverts ou l’état de la propagation du virus. Utile, ce dispositif concerne l’espace Schengen, mais ne donne aucune information sur la Suisse.

Quelques exemples:

  • France. Il est possible de rentrer et de sortir du pays, d’y circuler librement que ce soit en voiture, par train, en avion ou par voie maritime. Pour les services disponibles en France: sont ouverts les restaurants (seulement en terrasse pour les zones oranges), les magasins non essentiels, mais il faudra attendre le 22 juin pour que les hébergements touristiques rouvrent dans les zones oranges. Le masque est obligatoire dans les transports en commun, dans certains commerces, et dans les restaurants, notamment. Une distanciation physique de 1 mètre s’applique dans les transports, magasins et restaurants. A noter qu’il existe encore des zones à risque en France.

  • Espagne. Le pays ouvrira ses frontières à partir du 21 juin sans quarantaine pour tous les touristes et ressortissants entrants. Jusqu’à cette date, il faut respecter une quarantaine de 14 jours. Les frontières routières entre la France et le Portugal restent fermées jusqu’au 1er juillet. Concernant les services et magasins non essentiels, des restrictions de capacité sont appliquées aux restaurants, bars, hôtels et musées, notamment. Le masque y est obligatoire si la distanciation de 2 mètres ne peut pas être appliquée, y compris en plein air.

  • Italie. Il est possible de pénétrer dans le pays, et d’en sortir pour les pays de l’UE et ceux de l’accord Schengen, mais les croisières de passagers naviguant sous pavillon italien sont suspendues. Bars, restaurants, magasins et hôtels sont ouverts, à condition de respecter les gestes barrières tels que la distanciation physique. Le masque y est obligatoire dans les espaces clos et les transports en commun. Il faut également garder une distanciation physique de 1 mètre.

  • Allemagne. Le pays a levé les restrictions de voyage pour les membres de l’UE, mais une quarantaine de 14 jours reste appliquée si l’on provient d’une zone à risque. Restaurants, magasins non essentiels et hôtels sont ouverts, mais les bars ne peuvent ouvrir seulement dans certains Länder. Le masque y est obligatoire dans les lieux publics, où il faut garder une distanciation de 1,5 mètre.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi