| | news

Télétravail: l'internet suisse peut-il tenir?

Swisscom estime que le basculement de l'activité économique sur internet ne devrait pas aboutir à des goulots d'étranglement sauf ponctuellement. | Keystone

Des centaines de milliers d’employés vont reprendre leurs activités en télétravail lundi 16 mars. Entre vidéoconférences, cours en ligne et transfert de documents, le réseau de télécommunications suisses est-il bien dimensionné pour faire face à cet afflux inhabituel? Swisscom estime que l'infrastructure du réseau a une capacité suffisante. Toutefois, l’opérateur n’exclut pas que des goulets d'étranglement puissent se produire à l'entrée de l'infrastructure des clients si celle-ci n'est pas dimensionnée pour gérer le nouveau nombre d'accès à partir d'internet. La configuration de l'infrastructure du client est définie par ce dernier. La situation est la même pour les hôpitaux.

Pourquoi c’est crucial. Pour ralentir l’expansion de l’épidémie de coronavirus qui voit désormais les cas confirmés doubler tous les deux jours en Suisse, des dizaines de milliers d’entreprises ont demandé à leurs employés de travailler depuis leur domicile. Cette surcharge inhabituelle de transferts de données va peser sur un réseau qui est aussi utilisé par les services de santé. Il est donc capital que l’activité sanitaire, mais aussi économique, se poursuive et que le réseau ne soit pas mis à l’arrêt par une surcharge. Swisscom estime que ce ne sera pas le cas sauf dans certaines entreprises. L’opérateur ne demande pas que les internautes qui utilisent le web pour une pure activité de loisir diminuent leurs usages.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi