| | News

Soupçons de données manipulées: ça chauffe pour le vaccin russe contre Covid-19

Une infirmière russe prépare une injection de Spoutnik V, le candidat vaccin russe contre Covid-19, à Moscou le 15 septembre 2020. | Keystone / AP / Alexander Zemlianichenko

Un nouveau scandale scientifique en prévision? Nous vous en parlions récemment: les résultats préliminaires du candidat vaccin russe, baptisé Spoutnik V, ont été publiés le 4 septembre dans la revue médicale The Lancet. Ils montrent une bonne tolérance et une efficacité assez prometteuse. Las, des doutes se font entendre sur une possible manipulation des données: une trentaine de chercheurs viennent de signer une lettre ouverte pour réclamer des éclaircissements aux chercheurs russes.

Pourquoi c’est important. Le 11 août, la Russie avait annoncé l’homologation (provisoire) de son candidat vaccin contre Covid-19, suscitant une vague de réprobations face à cette décision inhabituelle. Les essais de phase 3 n’étaient même pas commencés et le Spoutnik V n’avait donc été testé que sur 76 volontaires. Les données des essais de phase 1-2 étaient donc très attendues, et leur remise en cause intervient dans un contexte où la recherche sur les vaccins ayant de plus en plus des airs de course à l’échalote entre grandes puissances.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi