Réservé aux abonnés

Six mois après la votation sur les soins infirmiers: «Il faut s’y mettre et vite»

Image d'illustration. Manifestation à Bâle lors de la journée internationale des infirmières le 12 mai 2021. { Keystone / Georgios Kefalas

La mobilisation ne faiblit pas. A l’occasion de la journée internationale des infirmières, qui marque chaque année l’anniversaire de Florence Nightingale, plusieurs marches et actions ont eu lieu en Suisse ce 12 mai. L’occasion de fêter la profession, mais aussi de crier l’urgence d’agir sur les conditions de travail, à l’heure où 300 professionnels exerçant dans le domaine des soins quitteraient la profession chaque mois dans le pays.

Pourquoi on en parle. Près de six mois après que le peuple suisse a accepté d’inscrire les soins infirmiers dans la Constitution, l’Association des infirmières et infirmiers de Suisse s’impatiente face aux «hésitations irresponsables des politiques cantonales dans la mise en œuvre de l'initiative sur les soins infirmiers». Plus de 13’200 postes sont actuellement vacants dans le domaine des soins en Suisse, souligne la faîtière dans un communiqué alarmant. C’est près de 1000 de plus que fin 2021.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter