| | radar

Un phage géant à l'assaut des infections nosocomiales

Des bactériophages infectant une bactérie. | Shutterstock

Les phages, des virus mangeurs de bactéries, peuvent intervenir dans des thérapies complémentaires aux antibiotiques, comme l’a raconté notre grande série de l’automne 2019. Des chercheurs ont découvert de nouveaux éléments sur le fonctionnement d’un bactériophage géant, baptisé ΦKZ. Sa particularité: il s’entoure d’une capsule protectrice lorsqu’il infecte la bactérie Pseudomonas aeruginosa, ce qui lui permet de contourner son système immunitaire. Il peut ensuite insérer son ADN viral au sein de l’hôte bactérien, afin de se répliquer, puis finalement dévorer la bactérie.

Pourquoi c’est important. La découverte de ce mécanisme est importante parce que Pseudomonas aeruginosa est responsable de nombreuses infections nosocomiales. Très résistante, cette bactérie est l’une des plus difficiles à traiter. Son rôle dans la mucoviscidose est également bien établi. Son utilisation dans le cadre de phagothérapie représenterait un espoir pour ces malades.

link

Lire l'article de Pour la science

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi