| | news

Se mettre des bactéries dans le nez pour améliorer sa santé

Pixabay

Des chercheurs des universités belges de Louvain et d’Anvers ont mis leur nez dans les bactéries qui peuplent notre nez. Leurs travaux montrent que certaines «bonnes bactéries» sont moins abondantes chez les personnes souffrant de sinusites chroniques. Ils proposent un protocole pour corriger ce défaut de la faune microbienne nasale.

Pourquoi c’est intéressant. Le microbiote intestinal, avec ses fonctions digestives, métabolique, immunitaires et même neurologiques, est de plus en plus étudié. Et si on commence un peu à s’intéresser aux microbiotes de la peau et du vagin, celui du nez est encore largement négligé par la recherche académique. Alors qu’il recèle peut-être de petites merveilles, comme le lactobacille isolé à l’issue de travaux publiés dans Cell Reports, très bien adapté et doté de propriétés antimicrobiennes intéressantes.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi