| | Analyse

Se dirige-t-on vers une saturation des soins intensifs en Suisse?

Scénarios A (pic limité) et C (pic étiré) d'occupation des soins intensifs, adaptés depuis le brief du 6 novembre de la task force scientifique de la Confédération.

A quoi faut-il s’attendre dans les semaines qui viennent dans les hôpitaux suisses? Alors que les transferts de patients entre services battent leur plein et que la perspective d’un triage généralisé à l’admission menace, la question est brûlante. Au sein de la task force scientifique de la Confédération, qui se fonde sur les travaux de l’ETHZ, on distingue trois scénarios qui permettent d’y voir plus clair sur les perspectives immédiates, mais posent la question de la soutenabilité à long terme.

Ce qui se dessine. Un scénario «optimiste», avec un pic hospitalier important, mais soutenable, atteint dans une semaine, qui permettra d’éviter le triage généralisé. Un scénario «pessimiste», avec un énorme pic d’ici deux semaines, qui oblige à sélectionner durement les patients en soins intensifs. Entre ces deux options se dessine une ligne médiane: celle d’un plateau élevé, soutenable mais qui met les services à très rude épreuve pendant des mois. Les incertitudes demeurent, mais c’est le plus plausible.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi