| | News

Restaurants, lieux culturels et installations sportives pourront rouvrir plus vite que prévu

Guy Parmelin, Simonetta Sommaruga et Alain Berset, à Berne le 29 avril. | Keystone / Peter Klaunzer

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement, tant ces informations sont importantes dans le débat public actuel. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Le Conseil fédéral a présenté les prochaines étapes du déconfinement lors de deux conférences de presse. Et il a décidé d’accélérer le rythme dès le 11 mai: restaurants, lieux culturels, installations sportives et écoles de musiques, ainsi que, comme prévu, les magasins et les écoles obligatoires pourront rouvrir à cette date. Un plan d’aide de 1,9 milliard de francs pour l’aviation est également proposé, les restrictions d’entrée en Suisse seront assouplies à partir du 11 mai et les votations populaires reprendront en septembre.

Pourquoi c’est réjouissant. L’évolution de l’épidémie permet d’accélérer le rythme du déconfinement en Suisse. Les règles de distanciation sociale, d’hygiène et l’interdiction de rassemblement de plus de 5 personnes demeurent en vigueur. Alain Berset évoque cette nouvelle étape comme «un retour partiel à la vie normale».

Les décisions du jour. Une image permet de voir toutes les activités qui pourront reprendre dès le 11 mai:

EWxbDwsXYAE7Ae3.jpg
La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga a tenu à préciser que:

«Chaque réouverture est assujettie à un concept de protection. Chaque branche élabore ses propres concepts. Pour les transports publics, qui doivent revenir à un horaire normal dès le 11 mai, le concept sera présenté le 30 avril.»

Alain Berset, conseiller fédéral en charge de la santé:

«Nous devons apprendre à vivre avec ce virus et on ne peut pas rester confiné jusqu'à ce que l'on trouve un vaccin. Il faut donc rouvrir, tout en restant extrêmement prudents.»

Les zoos et les jardins botaniques devraient rouvrir le 8 juin seulement. De plus, les manifestations de plus de 1000 personnes sont interdites au moins jusqu’au 31 août.

La situation économique. Guy Parmelin a de son côté parlé de «nuages sombres dans le ciel économique»:

«Une récession est devant nous. Actuellement, 37% des employés du pays sont au chômage partiel et ce taux atteint même les 50% au Tessin et dans le Jura. Mais cela signifie aussi que les entreprises désirent conserver leurs employés. Le chômage, lui, a augmenté de 0,8% et se trouve à 3,3%.»

Les aides. En plus des nouvelles mesures d’assouplissement, le Conseil fédéral a annoncé qu’il allait demander au Parlement un plan d’aide de 1,9 milliard, sous forme de prêts garantis, pour le transport aérien. Cela concerne les compagnies Swiss et Edelweiss. Les deux compagnies auront besoin de liquidités jusqu’au 31 décembre 2020. EasyJet Suisse n’a pas les mêmes besoins et n’est donc pas concernée par ce soutien.

Les frontières. Lors de la deuxième conférence de presse, Karin Keller-Sutter, conseillère fédérale en charge de justice et police, a annoncé un assouplissement progressif des restrictions d’entrée sur le territoire dès le 11 mai:

«Le regroupement familial sera à nouveau possible pour les familles suisses et pour les familles dont un des membres est un ressortissant de l’Union européenne ou de l’AELE.»

D’autres mesures d’assouplissements concernent les ressortissants de pays tiers ont été annoncées. Il s’agit de l’établissement de visas et le traitement de demandes d’engagement déposées avant le 19 mars 2020.

Les contrôles aux frontières ne seront pas levés et les seuls aéroports autorisés à accueillir des passagers en provenance de l’étranger sont ceux de Genève, Bâle et Zurich. De nouvelles mesures d’assouplissements sont prévues pour le 8 juin.

Le sport. Au niveau sportif, c’est Viola Amherd, conseillère fédérale en charge de l’armée et des sports, qui a expliqué l’assouplissement des mesures:

«les activités sportives peuvent reprendre le 11 mai, mais il faudra respecter certaines règles.»

Toutes les installations sportives peuvent reprendre, mais:

  • entraînements avec 5 personnes maximum

  • pas de contact physique

  • respect des règles d’hygiène en vigueur.

Pour le sport d’élite, un assouplissement personnalisé avec suivi médical est prévu. Les manifestations sportives sont exclues avant le 8 juin, même si certaines compétitions pourront avoir lieu à huis clos. Une décision pour les manifestations sportives sera prise le 27 mai.

Un super dimanche de votations. Les droits populaires pourront reprendre en septembre. Le premier dimanche de votations aura lieu le 27 septembre. Cinq objets seront soumis au peuple:

  • l’initiative UDC sur la libre circulation

  • le congé paternité

  • les avions de combat

  • la loi sur la chasse

  • les déductions fiscales des frais de garde.

Les mots de la fin.

Simonetta Sommaruga:

«La crise n’est pas terminée, nous devrons vivre encore un certain temps avec le virus et avec les conséquences économiques.»

Alain Berset:

«Il est très important de rester modeste et flexible face à une situation dont nous ne maîtrisons pas chaque paramètre. Sur le plan épidémiologique, la situation s’améliore. Nous pensons et nous avons de bonnes raisons de croire que c’est assez fortement lié aux mesures prises et bien suivies par la population.»

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi