| | reportage

Dans les pas des enquêteurs neuchâtelois qui traquent le coronavirus

Image d'illustration | Keystone / Gaetan Bally

C’est au 13 rue des Beaux-Arts à Neuchâtel que l’on traque le coronavirus. Dans les locaux du service cantonal de la santé publique, les journées sont rythmées par deux réunions quotidiennes consacrées au suivi des enquêtes d’entourage. Le médecin cantonal, Claude-François Robert, les quinze enquêteurs et les collaborateurs du service poursuivent le même but, sept jours sur sept: «mettre le virus en boîte». Reportage dans les coulisses des enquêtes de la santé publique neuchâteloise.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Chaque jour, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi