| | News

Récit d'un pneumologue privé mobilisé aux HUG face à Covid-19

Ce texte est issu de notre newsletter gratuite, le Point Coronavirus, qui vient remplacer pour quelques semaines le Point Sciences et donne la parole à ceux qui sont sur le front de l'épidémie.

Jean-Luc Magnenat est pneumologue indépendant. Depuis de nombreuses années, il reçoit ses patients dans son cabinet à Carouge. Dix à quinze personnes par jour, en temps normal, dont un à deux cas complexes. Actuellement, et suivant les recommandations des autorités fédérales, il ne voit plus que les patients dont la santé pourrait être en danger sans consultation durant le confinement, soit une personne par semaine.

Lors de l’activation du plan pandémie, les HUG ont dû complètement réorganiser l’hôpital afin d’augmenter le nombre des lits de soins intensifs et de soins intermédiaires. Pour ce faire, les services extérieurs à la médecine interne comme la chirurgie, la gynécologie-obstétrique ou les divisions spécialisées ont été appelés en renfort pour permettre de soigner les patients graves.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi