| | Enquête

Quel rôle pour les médecins traitants dans la vaccination contre Covid-19?

Image d'illustration. | Keystone / Christian Beutler

Les téléphones des médecins de famille n’en finissent plus de retentir. Les patients ont des questions sur la vaccination Covid-19 et beaucoup souhaitent recevoir la précieuse injection. Mais les cabinets médicaux ne sont pas encore autorisés à vacciner — exception faite du Valais, qui les propose depuis lundi 11 janvier. Un choix que les cantons justifient par la faible disponibilité des vaccins, les contraintes liées au stockage et à la livraison des doses, et la nécessité de vacciner en masse le plus vite possible.

Pourquoi ça fait débat. Tributaires des stratégies cantonales, les médecins n’ont guère de marge de manœuvre. Si beaucoup font preuve de philosophie, d’autres affichent ouvertement leur incompréhension, voire leur colère. Notamment dans le Tessin, où les généralistes étaient invités à suspendre leur blouse à la fenêtre en signe de protestation en début de semaine et à Genève, où la vaccination en cabinet ne devrait démarrer qu’en avril.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi