| | Analyse

Que risque Didier Raoult avec la plainte déposée à l’Ordre des médecins?

Portrait de Didier Raoult, par Franck Sabattier. | CC BY-SA 4.0

Le Figaro a révélé mercredi 2 septembre que le Pr Didier Raoult avait fait l’objet d’une plainte déposée par la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf), la société savante d’infectiologie, auprès de l’Ordre des médecins français. Le célèbre microbiologiste marseillais pourrait donc se trouver sous le coup d’une procédure disciplinaire initiée par ses pairs. Qu’est-ce que cela signifie et que risque-t-il? On fait le point.

Ce qui lui est reproché. De par leur code de déontologie, les médecins français sont tenus à une forme de réserve dans le débat public, qui leur interdit en principe de faire une promotion acharnée de traitements non étayés par la science ou de s’en prendre de façon trop virulente à leurs confrères. Le cadre réglementaire des essais cliniques réalisés à l’IHU Marseille-Méditerranée pourrait aussi poser problème aux yeux de la justice ordinale. Mais l’enjeu, au regard de cette juridiction, est surtout symbolique.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi