| | News

Les prix Louis-Jeantet 2020 vont à une neuroscientifique américaine et à deux pionniers italiens en médecine régénérative

La neuroscientifique Erin Schuman (à gauche) et le duo de chercheurs en médecine régénérative Graziella Pellegrini et Michele De Luca (à droite). | Max Planck et université de Modène, DR

Chaque année, la fondation Louis-Jeantet distingue des travaux de recherche biomédicale de pointe dans un des pays membres du Conseil de l’Europe. En 2020, l’organisation philanthropique a attribué son prix de médecine à l’Américaine Erin Schuman, du Max Planck Institute for Brain Research, pour ses travaux sur les neurones, et son prix de médecine translationnelle aux chercheurs italiens Graziella Pellegrini et Michele De Luca, de l’université de Modène, à l’origine de la première thérapie cellulaire de cornée dans les maladies ophtalmiques. La cérémonie de remise a lieu ce mardi 21 janvier à Genève.

Pourquoi on vous en parle. Basée à Genève, la fondation Louis-Jeantet a pour objectif de faire avancer la recherche européenne en médecine en récompensant des chercheurs de haute volée depuis 1986. Ses prix sont accompagnés d’une somme de 500'000 francs, dont 450'000 destinés à la poursuite des travaux de recherche et 50'000 à la convenance personnelle des lauréats. Ces prix sont aussi une récompense prestigieuse qui peut en préfigurer d’autres: 13 des 93 lauréats Louis-Jeantet ont par la suite reçu un prix Nobel.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi