| | News

Les lauréats du Prix Leenaards expliquent leur traque de l'origine des maladies auto-immunes

Andrea Ablasser (EPFL) et Michel Gilliet (CHUV), lauréats du prix Leenaards 2020. | Gilles Weber, SAM CHUV, DR

Le prix scientifique de la Fondation Leenaards 2020, doté de 650’000 francs, a été décerné le 29 juin 2020 à l’équipe de recherche menée par les Prs Andrea Ablasser (EPFL) et Michel Gilliet (CHUV). Leur projet vise à améliorer la compréhension des effets de l’hyperactivité du système immunitaire inné et à développer des pistes thérapeutiques associées dans les maladies auto-immunes. Les chercheurs se concentrent sur la voie de signalisation cGAS/STING qui active les signaux inflammatoires contre les virus introduits dans l’organisme.

Pourquoi c’est prometteur. L’équipe lauréate veut montrer que cette voie de signalisation, identifiée en 2013, joue un rôle important dans l’apparition des maladies auto-immunes. Certains traitements inhibant cette voie sont déjà en cours de développement, mais ils ne concernent qu’une seule maladie génétique rare (vasculopathie de l'enfant associée à Sting). La mise en évidence du rôle de cGAS/STING dans des maladies auto-immunes comme le psoriasis et le lupus, offrirait l’espoir d’obtenir enfin des avancées thérapeutiques dans ces pathologies aussi communes que difficiles à soigner.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi