| | Analyse

Pourquoi avons-nous tant de mal avec la transmission aérosol?

Pixabay / Elionas

Lavage des mains, distanciation, masques… Nous commençons à être assez rodés concernant les mesures de prévention contre le Covid-19. Tout du moins pour celles qui concernent les transmissions par les mains, les surfaces et les gouttelettes. Mais la prévention de la transmission par la voie aéroportée – les fameux aérosols – reste compliquée à mettre en œuvre sur le terrain, alors que beaucoup de spécialistes s’accordent à dire aujourd’hui qu’elle est fondamentale.

Pourquoi c’est important. À l’heure de la réouverture des restaurants, bars, salles de sport et lieux culturels, il importe de comprendre les freins et les biais qui ont engendré une sous-évaluation du risque aérosol et une intégration insuffisante de ses mécanismes. Le port du masque dans les lieux fermés, quelle que soit la distance, et la mise en œuvre d’une bonne ventilation en intérieur sont ainsi des outils indispensables de prévention de nouveaux foyers épidémiques.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi