| | news

Pour que les cancers urologiques tuent moins, il faut que les hommes en parlent

Image d'illustration | Shutterstock

Chaque année, quelque 8160 nouveaux cas de cancers du rein, de la vessie, de la prostate, du testicule et du pénis se déclarent en Suisse. Ces tumeurs sont le plus souvent gardées sous silence. Les hommes n’aiment pas avouer leur impuissance naissante face à ces maladies. L’exposition «Les cancers urologiques chez l’homme. Briser un tabou», visible gratuitement à la Clinique de La Source à Lausanne, se penche sur ce sujet hypersensible jusqu’au 17 mars 2020.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi