Réservé aux abonnés

Pour le Conseil fédéral, le référendum contre la loi Covid-19 représente un grave danger

Extrait du Flyer des référendaires contre la loi Covid-19. | Source: referendum-droit-urgence.ch

«Ce serait une erreur de jeter le bébé avec l’eau du bain» pour Guy Parmelin, président de la Confédération. Et pour Alain Berset, conseiller fédéral en charge de la santé: «les mesures de restrictions liées à la gestion sanitaire de l’épidémie de Covid-19 reposent sur la loi sur les épidémies et pas sur la loi Covid». Si les deux ministres sont venus défendre la loi Covid-19 en conférence de presse ce 12 avril, c’est que l’enjeu est de taille. Il en va des aides financières dont bénéficient plus de 100’000 entreprises et plus d’un million de personnes dans le pays.

Pourquoi c’est dangereux. La loi Covid-19 a été attaquée par un comité référendaire ayant récolté plus de 90’000 signatures. Les Suisses voteront donc le 13 juin prochain sur le sujet. En cas de rejet, c’est l’ensemble des soutiens financiers aux branches touchées par les mesures de restriction qui tomberaient. Pour les référendaires, la loi «porte atteinte à la démocratie et est superflue». Surtout, elle conférerait trop de pouvoirs spéciaux au Conseil fédéral.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter