Réservé aux abonnés

Philippe Eckert quitte la direction du CHUV à la fin de l'année. Les raisons demeurent floues

Philippe Eckert, devant le CHUV à Lausanne. | Keystone / Laurent Gilliéron

Philippe Eckert quitte la direction du CHUV à la fin de l'année. Il sera resté trois ans en poste. Les raisons réelles qui l'ont poussé à la démission sont encore floues.

Philippe Eckert, directeur du CHUV, démissionne et quittera ses fonctions le 31 décembre 2022. C’est ce qu’a annoncé le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) du canton de Vaud dans un communiqué ce 15 décembre. Raisons évoquées: «divergences de vues au sein du comité de direction sur la conduite de l'institution».

Pourquoi c’est précipité. Annoncer la démission du directeur de l’un des plus grands centres hospitaliers universitaires de Suisse romande deux semaines avant son départ effectif est aussi précipité que surprenant. Les langues se délient difficilement sur les raisons réelles de ce départ.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter