Réservé aux abonnés

Pénurie de personnel soignant: coup de chaud dans les hôpitaux romands

Image d'illustration. Dans l'unité de soins intensifs de l'HRC à Rennaz, en décembre 2021. | Keystone / Laurent Gillieron

Dans les hôpitaux romands, la température grimpe, mais la chaleur n’est pas la seule coupable. Alors que la Berner Zeitung alertait récemment sur une importante pénurie de personnel soignant côté alémanique, plusieurs établissements romands font face eux aussi à un inquiétant manque de main-d'œuvre.

Pourquoi c’est tendu. Le spectre de la pénurie de personnel soignant inquiète depuis des années dans le pays. Il se matérialise cet été dans plusieurs établissements romands, publics comme privés. Opérations reprogrammées, allongement des horaires, changements des plannings ou fermeture temporaire de lits: les conséquences sont lourdes pour les patients et les hôpitaux, contraints de jongler entre les impératifs de qualité des soins et des ressources en personnels, parfois sous-dotées. Le phénomène semble toutefois moins important qu’en Suisse alémanique.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter