| | news

La lutte anti-tabac peine à atteindre les classes populaires

Pixabay / Free-Photos

Le nombre de fumeurs est resté stable ces dix dernières années, mais les habitudes de consommation changent, révèle l'enquête suisse sur la santé (ESS) réalisée par l’Office fédéral de la statistique (OFS) publiée ce mardi 25 février. La part des gros fumeurs (plus de 20 cigarettes par jour) s’est réduite de moitié en 25 ans. Les différences sociales dans la consommation se sont accentuées au détriment des personnes sans formation post-obligatoire.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Chaque jour, la newsletter qui vous livrera infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

Lire aussi