| | News

Pas de surcharge hospitalière en Valais, malgré l'ouverture des domaines skiables

Moins de monde sur les pistes donc moins de monde aux urgences | Keystone / Jean-Christophe Bott

La décision d’ouvrir les domaines skiables en Valais n’a jusqu’à présent pas provoqué le chaos hospitalier redouté. Si le nombre des admissions aux urgences à Sion a augmenté comparé aux semaines précédentes, il est sensiblement inférieur aux chiffres relevés à la même période les années passées.

Pourquoi c’est important. Avec un système de santé sous tension permanente et régulièrement à la limite de ses capacités, l’ouverture ou non des domaines skiables a été au cœur d’un vif débat. Avec, dans le camp des réfractaires, la crainte de voir les traditionnels accidentés des pistes venir surcharger encore plus les hôpitaux.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi