| | Radar

La Ligue pulmonaire suisse sensibilise sur la principale maladie respiratoire des fumeurs

Ce mercredi 20 novembre, c’est la Journée mondiale de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une maladie largement méconnue et sous-diagnostiquée. Elle touche au moins 400’000 Suisses (5 à 7% de la population globale) et est devenue la troisième cause de mortalité dans le monde selon l’OMS. Neuf personne souffrant de BPCO sur dix est fumeuse ou ancienne fumeuse.

Toux, détresse respiratoire (difficulté à monter quelques marches d’escaliers, par exemple) et expectorations en sont les principaux symptômes. Parfois surnommée «toux des fumeurs», la BPCO est caractérisée par une inflammation des bronches, qui entraîne un épaississement des parois et une destruction des alvéoles pulmonaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi