| | news

On en sait plus sur la gravité de Covid-19 chez les enfants et les adolescents

Carte des pays ayant participé à l'étude. Plus la couleur est chaude, plus le nombre d'enfants infectés rapportés est important. Les points bleus désignent les centre associés. Les pays en gris n'ont pas participé. | Götzinger, Santiago-Garcia et al., 2020, DR.

Les données européennes sur les infections à Covid-19 chez les enfants viennent d’être publiées dans le Lancet. Sur 82 institutions sanitaires réparties dans 25 pays d’Europe, elles montrent que 582 enfants et adolescents ont dû être pris en charge pendant le pic épidémique d’avril. Si environ un jeune patient sur dix a vu son état se détériorer au point d’être admis en soins intensifs, l’immense majorité finit par recouvrer la santé. On dénombre ainsi seulement quatre décès.

Pourquoi c’est important. On connaissait les données pédiatriques pour certains pays mais c’est la première fois qu’on a une vision globale de l’impact de l’épidémie chez les enfants. Si le constat est dans l’ensemble rassurant, il n’en demeure pas moins que les enfants peuvent être atteints gravement. Les hôpitaux devront en tenir compte pour l’hiver prochain, a fortiori si le rebond épidémique de Covid-19, toujours à craindre, s’accompagne d’une vague de grippe.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi